Cannabis : 3 ans pour répondre à la demande

Cannabis : 3 ans pour répondre à la demande

La SQDC au 970, rue Sainte-Catherine ouest le 17 octobre en après-midi.

Crédit photo : Stéphane Thibault

La pénurie dans les succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) a débuté quelques jours seulement après l’ouverture des premiers magasins, en octobre.

Depuis, les tablettes sont encore vides et les producteurs n’arrivent pas à fournir les stocks nécessaires afin de subvenir à la demande des Québécois.

Certains experts estiment qu’il pourrait falloir environ trois ans afin de parvenir à un équilibre dans l’offre et la demande à travers le pays, tel que rapporté par le Journal de Montréal.

Il faut s’attendre à ce que la situation reste difficile d’ici la fin de l’année 2019. On prévoit que l’approvisionnement dans le marché canadien devrait ensuite s’améliorer.

En raison de la pénurie de cannabis, les 12 magasins de la SQDC qui ont ouvert leurs portes à la suite de la légalisation du produit ont été contraints de réduire les jours et les heures d’ouverture.

Commenter cet article

avatar