Contrat pour le contrôle animalier : un organisme déçu que Châteauguay n’ait pas fait d’appel d’offres

Contrat pour le contrôle animalier : un organisme déçu que Châteauguay n’ait pas fait d’appel d’offres

Le prêt de cage-trappe par la SPCA est surtout autorisé pour la capture de chats errants.

Crédit photo : (Le Soleil de Châteauguay-Michel Thibault)

Le vice-président de MOPAT Services animaliers, à Beauharnois, déplore que la Ville de Châteauguay ait attribué le contrat du contrôle animalier sur son territoire à la SPCA Roussillon, alors qu’il prétend avoir offert les mêmes services pour moins cher. Châteauguay, de son côté, dit avoir choisi l’offre qui «correspondait le mieux à ses attentes».

Maurice Bernard dit avoir proposé à Châteauguay un contrat de 45 000$ moins élevés pour des services similaires à ceux offerts par la SPCA Roussillon dans le cadre du nouveau contrat. Il ajoute même que sa proposition comprenait un «meilleur service» sur certains aspects, notamment concernant le prêt de cage trappe, que les citoyens de Châteauguay n’auraient pas eu à aller chercher sur place, comme le leur demande de faire la SPCA Roussillon (située à Delson).

Il s’étonne de plus que les négociations «qui allaient au départ bon train entre lui et la Ville», dit-il,  se solde par une décision en sa défaveur, et ce, sans qu’il n’y ait eu d’appel d’offres.  «C’est quand même un gros contrat. J’ai l’impression que la Ville n’a pas fait ses devoirs adéquatement pour offrir le meilleur prix aux citoyens», exprime-t-il.

Un choix lié aux «attentes»

La Ville de Châteauguay, de son côté, explique avoir pris sa décision en considérant l’offre qui répondait «le mieux à ses attentes». «Quatre fournisseurs ont manifesté l’intérêt de desservir la Ville de Châteauguay et ont été rencontrés à l’automne 2017, précise Marie-Claude Tremblay, directrice des communications pour la municipalité. Chacun d’entre eux a eu l’opportunité de présenter son modèle d’affaires, les services offerts et une estimation globale de ses coûts. À la suite de ces rencontres, le comité de travail de la Ville a présenté plusieurs options possibles au Conseil selon le type de services recherchés. À la lumière de ces démarches et de la rétroaction reçues de la part des membres du Conseil, la SPCA Roussillon s’est avérée être l’organisme répondant le mieux à nos attentes», poursuit-elle.

Le contrat accordé par la Ville de Châteauguay à l’organisme de Delson est d’un montant de 555 000$ pour trois ans (soit environ 185 000$/an). Il comporte une option de prolongation pour deux périodes d’un an, jusqu’au 30 juin 2023.

Ce que le nouveau contrat avec la SPCA Roussillon comprend:

  • La prise en charge par le fournisseur, le jour, des appels des citoyens
  • Nombre illimité d’animaux
  • Un montant de facturation mensuelle fixe
  • Un service de patrouille pour assurer une visibilité et sensibilisation auprès des citoyens
  • L’application de la réglementation, la vente de licences, etc.
  • La mise en place d’un programme capture-stérilisation-relâche-maintien (CSRM) des chats errants. (Source : Ville de Châteauguay)

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lynda d Recent comment authors
Lynda d
Invité
Lynda d

Bravo La ville de Chateauguay
Ils ont donner le contrat à ceux qui vont bien s’oocuper de nos animaux et aussi le spca sont à buts non- lucrative. C’est pas seulement le prix qui conte