COVID-19 : Besoin de bénévoles pour faire des livraisons, épiceries, appels aux aînés, etc.

Par Michel Thibault
COVID-19 : Besoin de bénévoles pour faire des livraisons, épiceries, appels aux aînés, etc.
(Photo : Depositphotos)

Directrice générale du Centre d’action bénévole de Beauharnois, Louise Lebrun a fait le point sur la situation de l’organisme ce dimanche. Plusieurs activités qui visaient à briser l’isolement des gens sont suspendus. Comme les bénévoles habituels du Centre d’action sont des personnes âgées de plus de 70 ans, il faut des bons Samaritains pour prendre la relève, et leur offrir du soutien puisque ces bénévoles sont maintenant confinés à la maison.

Les activités interrompues depuis le 13 mars sont :

  • Les dîners-soleil
  • Les brunchs mensuels avec conférence
  • Cinéma
  • Ateliers de jeux de société
  • Ateliers Retraités Branchés (ipad et tablette)
  • Ateliers Musclez vos méninges

« Les cliniques impôt ont été reportées à une date ultérieure, nous suivrons l’évolution de la situation et ferons connaître les détails de la reprise en temps opportun », précise Louise Lebrun.

Services essentiels maintenus

  • La popote roulante livrée trois fois semaine : lundi-mercredi-vendredi
  • Les repas congelés livrés le premier jeudi du mois
  • L’accompagnement-transport médical
  • L’aide aux courses (épicerie)
  • Les Bonjour Quotidien (appel téléphonique)

 

L’activité de financement « Spaghetti » qui devait avoir lieu le 25 mars en salle et le 26 mars en livraison a été annulée.

L’activité de financement « Vente de Tartes » a été arrêtée trois semaines avant la fin.

Bureau fermé mais opérationnel

Le bureau est fermé physiquement mais demeure opérationnel.  « En terme plus clair, les employés sont au travail mais il n’est pas possible à quiconque de rentrer dans le centre communautaire et de se rendre au bureau du CAB.  Pour les clients qui ont commandé des tartes et pour les bénévoles, il s’agit de téléphoner au CAB une fois rendu dans le stationnement et nous irons porter la commande de tartes ou ouvrir pour l’équipe de bénévoles à la popote roulante ou pour les 2 bénévoles à la cuisine », détaille Louise Lebrun.

La crise du coronavirus a provoqué une mise à pied au niveau de l’animation/communication.  Trois employées sont maintenues au travail : la directrice générale, la gestionnaire à l’alimentation et au transport et la cuisinière.  Ces employées assurent la coordination et la dispensation des services maintenus.

Presque plus de bénévoles

« La crise du coronavirus a provoqué un arrêt massif des bénévoles de leur présence et du temps donné dans leur service respectif », avise Mme Lebrun. Elle détaille :

Le nombre de bénévoles à la livraison de la popote roulante a été réduit à une personne alors qu’ils étaient une quinzaine réguliers.  « Raison : âgés de plus de 70 ans, ils sont confinés à résidence. »

Le nombre de bénévoles à l’accompagnement-transport a été réduit à une personne alors qu’ils étaient une douzaine réguliers.  Raison :  âgés de plus de 70 ans, ils sont confinés à résidence

Le nombre de bénévoles à l’aide à la cuisine a été réduit à deux personnes alors qu’ils étaient une douzaine réguliers.  Raison : âgés de plus de 70 ans, ils sont confinés à résidence

La majorité des bénévoles à l’impôt sont confinés à résidence pour la même raison sauf que dans ce cas, le service est interrompu

Les bénévoles à la réception du CAB sont confinés à résidence donc la permanence ne bénéficie plus d’un soutien d’accueil et du filtrage des appels ni du support clérical.

Les bénévoles au Bonjour Quotidien sont opérationnels car les appels se font à partir de la maison.

Besoin de bénévoles

« Comme le confinement à résidence sera plus long que prévu, l’augmentation des popotes roulantes et des repas congelés se fera sentir…..c’est déjà parti d’ailleurs », indique Louise Lebrun.

Elle mentionne que la personne bénévole qui restait en poste pour la popote roulante a recruté son conjoint et un membre de sa famille. La directrice générale a commencé à livrer la popote avec son conjoint.  Mais il faudra du renfort. « C’est clair que si la situation demeure telle quelle pour les prochaines semaines, il risque d’y avoir un épuisement de ces personnes » prévient Louise Lebrun.

Elle souligne que l’aide aux courses deviendra essentiel plus que  jamais. Des bénévoles pour faire l’épicerie sont nécessaires.  « Le CAB propose donc aux aînés de faire l’épicerie pour eux.  Pour ce faire, les aînés qui reçoivent de la popote roulante ou des congelés pourront remettre leur liste d’épicerie aux bénévoles, les autres pourront appeler au CAB.  Une fois par semaine, le CAB se rendra à l’épicerie pour faire les achats et paiera chaque facture.  Par la suite, les aînés seront contactés pour le moment de la livraison et pourront faire un chèque au CAB ou régler par téléphone auprès de la direction au moyen de leur carte de crédit en toute sécurité. »

Même besoin de renfort pour assurer et maintenir l’accompagnement-transport médical vers les hôpitaux. « On comprend tous que les rendez-vous non urgents ont été annulés par les médecins.  On parle ici de rendez-vous qui doivent être maintenus obligatoirement comme par exemple l’hémodialyse, chimiothérapie, radiothérapie, traitements oculaires, etc… »

Aussi pour le Bonjour quotidien

Le CAB a besoin de volontaires pour assurer un contact régulier avec les personnes confinées à résidence.  Ainsi, le nombre de bénéficiaires du service de Bonjour Quotidien augmentera. » Le CAB met sur pied dès la semaine du 23 mars une vigie composée d’une quinzaine de bénévoles pour appeler plus de 150 personnes confinées à résidence afin d’assurer trois fois par semaine (minimum) un contact rassurant, stimulant.  En plus de donner de l’espoir, les bénévoles seront attentifs aux besoins des personnes appelées (épicerie, santé, angoisse, etc…)  Un contact régulier sera assuré entre les bénévoles et l’administration du CAB. »

 

« Voilà, en bref, l’état de la situation au Centre d’action bénévole de Beauharnois.  Nous sommes présentement en contrôle sans aucun problème mais il est souhaitable que des personnes libres présentement à cause de la crise et non confinées à résidence contribuent à l’entraide humanitaire envers ceux et celles plus vulnérables.  Nous avons besoin des efforts et du temps que chaque personne peut donner.  Ne vous gênez pas pour référer des bénévoles, il s’agit seulement de contacter le CAB 450-429-6453.  Comme le dit notre Premier Ministre, monsieur François Legault : « nous allons passer à travers cette crise tous ensemble ».

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Celine ducharmeIDiabiBernard Hamel Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
trackback

[…] après la publication d’un article sur les besoins du CAB sur le site internet du journal et son compte Facebook, dimanche, que les bons Samaritains ont commencé à se manifester. « Dès le dimanche, des […]

trackback

[…] L’appel à l’aide lancé par le Centre d’action bénévole de Beauharnois pour obtenir du renfort n’est pas tombé dans l’oreille d’un mur. […]

Bernard Hamel
Guest
Bernard Hamel

Un autre exemple de besoin criant en ces temps de Covid19.
Je possède plusieurs habilités qui me permettent d’aider ces temps-ci et j’ai du temps
Permis de conduire valide de classe1(peux conduire tout genre de véhicule), tres bonne capacité pour réparer, bricoler, dépanner dans presque tous les domaines, tres efficace en relation humaine et possède une bonne capacité au niveau informatique et service clientèle.
Suis en tres bonne forme physique, et suis tres actifs. Par contre je viens tout juste d’avoir 70 ans et j’aimera aider… pourquoi pas surtout si je suis prudent

IDiabi
Guest
IDiabi

J’habite chateauguay, ai 60 ans et disponible pour faire des appels aux aînés.
Comment me joindre à vous ?
I.Diabi

Celine ducharme
Guest
Celine ducharme

Jai une question les transport bénévoles pour les famille.dacceuil peuve venir chez les parent