Actualités
Culture

Des conteneurs colorés par des artistes 

lundi le 14 juin 2021
Modifié à 9 h 11 min le 23 juin 2021
Par Valérie Lessard

L'oeuvre réalisée par Patman Design (Photo : Le Soleil - Denis Germain)

Des conteneurs de l’entreprise châteauguoise Le Géant du conteneur ont désormais deux fonctions. Non seulement ils permettent aux particuliers de disposer de leurs matériaux à recycler, mais ils font également office de toile pour des artistes visuels dont les œuvres vont voyager au gré des contrats de clients. 


Six grands conteneurs de 40 verges (20 pieds par 8 pieds par 8 pieds) portent désormais les couleurs d’œuvres créées par des artistes. Au départ, l’entreprise avait organisé un concours pour mettre en valeur l’art et ses conteneurs. «Avec la situation actuelle, nous avions besoin de plus de couleur, de briser l’isolement et de montrer la beauté de l’environnement qui nous entoure, explique Gabrielle Fortier, adjointe à la présidente au Géant du conteneur. Nous souhaitions créer une symbiose entre l’art de la murale, le street art, le domaine de la construction, mais surtout sur le fait que nous valorisons les matériaux.» 
Cinq artistes ont participé au concours. Le public a été invité à voter pour son œuvre favorite. À la suite du sondage, trois bourses ont été remises aux trois premières places. 

Hly et Deep ont remporté la première place du concours. (Photo : Gracieuseté)
 

Une voix aux victimes 
 Au terme de ce concours, un des artistes participants, Patrick Bachand alias Patman design, avait remarqué qu’un grand conteneur gris n’avait pas été utilisé. «J’ai pris l’initiative de leur proposer que j’aimerais faire quelque chose au sujet du mouvement Black lives matter, puisque nous étions au moment du premier anniversaire du décès de Georges Floyd, raconte M. Bachand en entrevue. Ils ont trouvé l’idée géniale et en discutant, nous avons eu l’idée de mettre de l’avant différentes injustices.»  
Sur ce sixième conteneur, on y retrouve des images de victimes d’injustices comme Georges Floyd, Joyce Echaquan, Ms Jonhson (une femme britannique qui militait pour l’égalité des droits des personnes noires au Royaume-Uni qui a été abattue d’une balle dans la tête ce printemps). Un hommage aux femmes québécoises victimes de féminicides figure aussi sur cette oeuvre. «L’équipe du Géant du conteneur est majoritairement féminine. C’est un enjeu qui était important pour elle», souligne l’artiste. 


Redonner l’espace à l’art 
 Patman design a adoré participer à cette expérience. «J’ai jamais vu mes œuvres aussi près des poubelles», rigole-t-il. L’artiste montréalais a été touché par cette initiative venant d’une entreprise privée. «Avec toutes les restrictions de la COVID, l’art a vraiment été mis de côté. On ne pouvait plus créer et montrer notre matériel comme avant, explique-t-il. Qu’une compagnie nous offre la chance de performer notre art, c’est vraiment original.»
La surface à travailler comportait sa part de défi puisqu’elle n’est pas plane comme une toile ou un mur. «Je travaille beaucoup à partir de stencils, donc c’est sûr que le plat c’est idéal pour moi. Ça m’a poussé à être plus ingénieux», mentionne-t-il au sujet des nombreux reliefs d’un conteneur. 
Les six œuvres d’art se retrouveront chez des clients qui ont besoin de tels conteneurs.  Une idée qui plait à Patman design. «L’art c’est un moyen de communication. Ça peut initier la conversation. J’aimerais bien voir la réaction des gens qui voient ces conteneurs chez eux», confie-t-il. 
Ce projet a stimulé la créativité de l’artiste. «Le prochain step, je mets mes œuvres dans un conteneur! Qui sait peut-être qu’un jour des conteneurs se retrouveront au Musée des beaux-arts ? », évoque Patrick Bachand. 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous