Entente de principe chez les infirmières

Entente de principe chez les infirmières

Crédit photo : Archives

Les membres du Syndicat des professionnelles en soins-FIQ (FIQ-SPSMO) doivent se prononcer mercredi et jeudi sur une entente de principe intervenue le 25 septembre entre leur syndicat et le CISSS de la Montérégie-Ouest.

L’entente doit être présentée aux syndiqués(es) lors d’assemblées générales prévues lors de ces deux journées et qui donneront lieu à un vote, explique le Syndicat dans un communiqué.

La présidente du Syndicat des Professionnels en soins de santé du Suroît (FIIQ), Francine Savoie, se dit confiante que l’entente soit acceptée par les membres.

« Nous sommes très satisfaites du résultat que nous présenterons à nos membres. Notre comité de négociation a travaillé jour et nuit pour s’assurer que les conditions de travail de nos professionnelles en soins s’améliorent », a expliqué Francine Savoie, présidente de la FIQ-SPSMO. « Nous avions eu le mandat d’arriver à une conclusion favorisant la stabilité des équipes de soins et de minimiser les impacts de la réalité du grand territoire géographique du CISSS. Je suis confiante que nos membres vont être également contentes de cette entente », a ajouté Mme Savoie.
Celle-ci se dit également soulagée de voir que cette entente ait pu être conclue avant la date butoir du 30 septembre, à défaut de quoi les parties auraient été contraintes de faire appel à un conciliateur.
Le Syndicat des professionnelles en soins de Montérégie-Ouest (FIQ-SPSMO) regroupe 2348 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques oeuvrant dans les établissements de santé de la région.

Poster un Commentaire

avatar