GMC Sierra 1500 AT4 2019 : le camion de l’apocalypse

Par Le Guide de l'auto


Le Guide de l'Auto

Article par William Clavey

SAN DIEGO (Californie) – Bon, soyons honnêtes, le GMC Sierra AT4 2019 n’est pas aussi extrême qu’un Ford F-150 Raptor. Et quand Ram sortira son Rebel TRX, qui sera probablement alimenté par un moteur de Hellcat, il risque d’être encore plus méchant.

Ça n’empêche pas le GMC d’être une bête aventurière. Au contraire, il est juste assez bien équipé pour se sauver d’un monde apocalyptique. C’est en Californie, en banlieue de San Diego, que nous l’avons mis à l’essai sur les sentiers battus.

Bien musclé
L’AT4, c’est la déclinaison hors route du nouveau GMC Sierra 1500 introduit à l’été 2018. Se détaillant à partir de 61 500 $, l’ensemble ajoute juste assez d’accessoires au Sierra ordinaire pour lui permettre de bien se débrouiller en hors route. La déclinaison AT4 sera également disponible dans le nouveau Sierra Heavy Duty qui vient d’être dévoilé.

Parmi les modifications, on compte une suspension repensée incorporant des amortisseurs de marque Rancho. Celle-ci fut également soulevée de 51 mm. Il y a ensuite des plaques de protection, en avant et en arrière, un différentiel autobloquant de marque Eaton, un système d’aide à la descente et des pneus de 33 pouces adaptés au hors route : soit pour la boue, soit pour le tout-terrain. C’est au choix.

Esthétiquement, tous les AT4 viennent de série avec une grille noircie, des jantes spécifiques et des crochets de remorquage – c’est pratique lorsque vient temps de déprendre un ami d’une situation difficile.

Concernant la motorisation, rien ne change par rapport à un Sierra standard. L’AT4 peut être alimenté par un de trois moteurs, soit un V8 de 5,3 litres d’une puissance de 355 chevaux et d’un couple de 383 lb-pi, un autre V8 de 6,2 litres délivrant pas moins de 420 chevaux et un couple de 480 lb-pi, ou un six cylindres turbodiesel de 3,0 litres. Malheureusement, l’ensemble ne s’offre pas avec le V6 de 4,3 litres.

Et si cela n’est pas assez, sachez que GMC peut aussi vous vendre un ensemble Performance. Disponible avec le moteur V8 de 6,2 litres, l’option augmente la puissance de 15 chevaux et le couple de 9 lb-pi. On en profite également pour modifier l’entrée d’air et les tuyaux d’échappement, altérant la sonorité de la bête de façon importante. On vous le confirme, le Sierra AT4 n’a pas seulement l’air méchant, il sonne méchant!

Un convoi dans le désert
GMC nous avait préparé un parcours hors route intéressant, sans être trop exigeant. On nous proposait carrément de grimper une grosse montagne, un derrière l’autre, pour ensuite la redescendre sur son flanc, tout en admirant la vue de carte postale à notre gauche.

En toute honnêteté, l’épreuve était un peu légère, jamais on n’a ressenti que le camion forçait, et nous sommes convaincus que ces engins peuvent en faire bien plus. Cependant, l’aventure nous a permis de révéler une suspension remarquablement bien calibrée pour le hors route, sans pour autant sacrifier la douceur de roulement tant adorée du Sierra. L’habitacle, lui, demeure aussi silencieux qu’un monastère.

La deuxième section du parcours fut un peu plus coriace. On devait escalader un rocher, les différentiels verrouillés en mode « 4×4 low », pour ensuite en redescendre. Pendant que le ronronnement des moteurs V8 rassurait les journalistes inclinés à 45 degrés, le camion, lui, surmonte l’épreuve comme un chef, surtout ses pneus, qui ont bien sûr dû se cramponner à la surface parfois glissante.

Bien entendu, ces programmes révèlent rarement les réelles prouesses d’un véhicule, car, rappelons-le, ils ont été mis sur pied par le constructeur lui-même et sont souvent exécutés dans des environnements contrôlés.

Cela étant dit, le GMC Sierra AT4 2019 demeure une camionnette intéressante, et représente un peu plus qu’un simple ensemble esthétique. Équipé ainsi, le Sierra dispose de suffisamment d’atouts pour s’aventurer dans le bois sans trop de pépins, tout en conservant les éléments pratiques et de confort auxquels on s’attend d’un pick-up pleine grandeur. C’est une excellente base pour n’importe quel adepte de hors route voulant se construire une véritable machine de guerre.

Partager cet article