Journée spaghetti pour aider une maman à payer un traitement coûteux

Journée spaghetti pour aider une maman à payer un traitement coûteux

Audrey Poirier.

Crédit photo : Gracieuseté

La Place du marché à Beauharnois sera le théâtre d’une journée spaghetti au profit d’une résidente de la même ville souffrant d’un cancer, le samedi 3 novembre. L’argent amassé durant cette activité permettra à Audrey Poirier de poursuivre un traitement coûteux, le médicament Tagrisso, et payer les dépenses engendrées par la maladie.

La Journée spaghetti Tous pour Audrey se déroulera sous un chapiteau chauffé, font part les organisateurs sur le compte Facebook Tous pour Audrey mon combat contre le cancer. Le dîner sera servi de 11 h 30 à 14 h 30. Le coût unitaire du billet a été fixé à 12 $ par adulte et à 6 $ par enfant de 6 à 12 ans. Le repas est gratuit pour les tout-petits de 0 à 5 ans. L’activité à la Place du marché reprendra à 18 h avec le service du souper. Il en coûtera 25 $ pour un adulte et 6 $ pour un enfant de 6 à 12 ans. L’entrée sera gratuite pour les jeunes de 0 à 5 ans. Groupe de musique, animation, défi tête rasée et encan sont au programme. Les billets sont disponibles chez sept commerçants de Beauharnois, Sainte-Martine, Châteauguay et Saint-Étienne-de-Beauharnois. La liste est disponible sur le compte Facebook Tous pour Audrey mon combat contre le cancer.

Diagnostic

Audrey Poirier, 37 ans, a été diagnostiquée d’adénocarcinome du poumon avec métastases aux reins, aux os et au cerveau en décembre. «Audrey se porte relativement bien. C’est un jour à la fois.  Elle a de la difficulté à marcher à cause des médicaments qui ont pour effet de diminuer la masse musculaire de ses jambes», mentionne Karine Bégin, belle-sœur d’Audrey Poirier.

Depuis la fin de l’été, la maladie a cessé de progresser. Toute trace de cancer a été éliminée dans le liquide rachidien qui circule le long de la colonne vertébrale, peut-on lire sur le compte Facebook Tous pour Audrey mon combat contre le cancer.

Ces derniers développements sont attribuables à la médecine, mais également au médicament Tagrisso, qui combat les métastases aux os. Comme le comprimé n’est pas homologué au Québec, Audrey Poirier doit payer des frais de près de 10 000 $ chaque mois.

«Le combat est loin d’être terminé, et même armée de sa force et de son courage exemplaires, Audrey a encore besoin de nous tous. C’est pourquoi nous souhaitons faire appel à votre générosité, d’abord pour lui permettre d’avoir toutes les chances de son côté, mais surtout pour qu’elle continue de nourrir l’espoir que tout est encore possible. Merci d’y croire avec elle et avec nous», conclut les organisateurs de la Journée spaghetti Tous pour Audrey sur le compte Facebook.

Commenter cet article

avatar