La mascotte d’une boucherie sauvée

Par Vicky Girard
La mascotte d’une boucherie sauvée
(Photo : Facebook – Boucherie Larivière)

La Boucherie Larivière à Saint-Constant pourra garder son emblématique bœuf, mais pas à l’avant du commerce. La Ville avait demandé au propriétaire de l’enlever du nouveau terrain où il a déménagé en vertu d’un règlement d’affichage municipal. Finalement, les deux parties ont trouvé une solution.

«Je ne peux pas dire tout de suite quand et comment, mais le bœuf restera», affirme Jean-Marc Larivière, propriétaire du commerce.

Manon Mainville, directrice des communications à Saint-Constant, explique que le bœuf doit être déplacé, car il encombre le trottoir et la rampe d’accès devant l’établissement.

M. Larivière remercie ceux qui se sont mobilisés pour la sauvegarde de la mascotte de sa boucherie, qui le suit depuis 25 ans. Une pétition qui a atteint plus de 1 000 signatures en environ une semaine a circulé sur les réseaux sociaux. Elle lui a permis de démontrer à la Ville le soutien de ceux qu’il appelle à la blague ses «fans».

«Je n’ai pas demandé qu’une pétition soit lancée. Moi, je ne voulais pas de chicane», soutient-il.

M. Larivière se dit très satisfait de l’écoute et de la bonne foi du maire de Saint-Constant, Jean-Claude Boyer. Il souligne que le dossier s’est réglé de façon harmonieuse.

Valeur sentimentale

De son côté, la Ville s’est dite consciente de la valeur sentimentale que cet emblème a pour la clientèle de la boucherie. Elle avait d’ailleurs laissé savoir à Gravité Média qu’elle tenait à trouver «un compromis qui serait satisfaisant pour toutes les parties».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de