La Pauline Marois : une pivoine unique

Par Yanick Michaud
La Pauline Marois : une pivoine unique
Martinus Mooijekind et Claude DeBellefeuille se sont réjouis de dévoiler la fleur des fleurs, une pivoine élégante à l’image de celle qui y a prêté son nom Pauline Marois. (Photo : Yanick Michaud)

La pivoine est la reine des fleurs. Martinus Mooijekind a consacré près d’une décennie à créer une pivoine qui sortait de l’ordinaire et en faire la fleur des fleurs.

Il l’a baptisée la Pauline Marois. « C’est une personne importante qui a participé à l’évolution de la société. Je cherchais quelqu’un de spécial dont je pouvais utiliser le nom. L’année dernière j’ai eu la permission », dit l’horticulteur qui a déjà été maire de Salaberry-de-Valleyfield. « C’est une grande pivoine pour une grande dame. »

Martinus Mooijekind est propriétaire depuis 1986 de la Pivoinerie Martinus à Saint-Stanislas-de-Kostka. Il possède aujourd’hui 17 500 plants. Il a consacré neuf années d’efforts pour faire croître cette grande pivoine enregistrée en février auprès de l’American Peony Society. « C’est un cultivar de 42 pouces. Elle dépasse presque d’un pied toutes les autres pivoines. Un semi que j’ai développé avec la germination et l’enracinement. Ça a pris 684 semis pour en dessiner une. Mais elle se démarque. Comme Pauline Marois », explique celui que tout le monde connaît comme étant Tinus.

Un bel honneur

La députée de Salaberry-Suroît, Claude DeBellefeuille a participé grandement au dévoilement de cette fleur. C’est à son bureau de circonscription que la présentation a été faite, en conférence Zoom et en direct. « Cette pionnière a toujours été pour moi une très grande source d’inspiration dans ma vie et dans mon implication politique. Tout comme Pauline Marois, je suis travailleuse sociale de formation. Ça se reflète dans notre engagement politique », raconte celle qui avait livré le premier et seul bouquet actuel de la Pauline Marois. Une magnifique fleur rose, possédant un bouton jaune clair.

Pivoine Pauline Marois
Pauline Marois s’est éblouie devant le bouquet de pivoines portant son nom, livré vendredi par la députée du Bloc québécois, Claude DeBellefeuille. (Courtoisie)

« Nous n’en avons que sept. L’an prochain j’espère en avoir une dizaine. Ce ne sera jamais à grande échelle. Elle ne sera pas commercialisée de mon vivant », explique l’horticulteur dont la famille est originaire de Hollande. Des passionnés de fleurs.

Une femme touchée

Pauline Marois s’est dite touchée par le geste. « Merci de l’initiative. C’est un immense plaisir qu’on me fait. C’est rare qu’on aime se faire appeler la Pauline. Mais dans ce cas-ci j’aime ça. J’aime les fleurs et les jardins. Je m’occupe personnellement du mien. Et j’ai décidé de faire d’énormes bouquets de pivoines », jure celle qui a aussi promis de se rendre à la pivoinerie située à Saint-Stanilas-de-Kostka. Elle désire y rencontrer le créateur de sa pivoine exclusive. Une fleur élégante créée au Québec, en hommage à la première dame qui a été premier ministre de la Belle province. Un geste d’inspiration féministe et indépendante qui a touché et impressionné la grande dame.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de