Le corridor vert : pomme de discorde à Châteauguay

Par Patricia Blackburn
Le corridor vert : pomme de discorde à Châteauguay
(Photo : Archives Michel Thibault)

La question de la protection du corridor vert Châteauguay-Léry crée des tensions à Châteauguay.

D’un côté, la Ville de Châteauguay souhaite ouvrir la porte au développement à plus haute densité de zones protégées du corridor vert. Afin notamment de permettre le développement résidentiel dans ces zones, mais également le développement récréatif.

De l’autre, des citoyens veulent maintenir le niveau de protection de cet important couvert forestier, qui constitue un important lieu de biodiversité. Plus de 150 personnes ont envahi la salle de conseil lors de la séance des élus du 21 mai pour exprimer leur mécontentement.

Rehausser la densité

Plus de 150 personnes se sont entassées dans la salle du conseil, le 21 mai, pour manifester leur mécontentement.

Tout a commencé après l’adoption d’une résolution par le Conseil à la séance du 15 avril. Résolution qui demande à la MRC de Roussillon de revoir les normes applicables aux zones dites de «conservation viable» situées dans le corridor vert. Il s’agit de zones où le développement urbain est actuellement autorisé, mais à faible densité.

La Ville demande à la MRC de faire passer la densité maximale permise dans ces zones de 2 à 7 logements à l’hectare. De rehausser l’occupation maximale permise de 45% à 60%. Que les fonctions «activité récréative intensive», «équipement institutionnel et communautaire non structurant» et «agriculture urbaine» soient autorisées dans les secteurs de développement résidentiel. Elle demande également d’abolir les normes de déboisement quant au pourcentage maximal de la superficie d’un terrain et aux bandes maximales d’une construction.

La résolution a été adoptée sur division. Deux conseillers de l’équipe du maire, Mike Gendron et Éric Allard, ont voté contre. Le conseiller indépendant François Le Borgne s’y était également opposé.

La décision finale sur cette demande revient à la MRC, qui est actuellement en cours de révision de son schéma d’aménagement (SAR).

«Droit de propriété»

Dans un communiqué le 17 mai, la Ville de Châteauguay justifie sa volonté d’assouplir le niveau de protection de secteurs boisés du corridor vert Châteauguay-Léry en évoquant le droit des propriétaires privés ayant des terrains dans cette zone. Ceux-ci, explique la municipalité, «jugent que les règles actuelles de protection de certaines zones du corridor vert sont trop restrictives et ont entamé des poursuites judiciaires contre la Ville. C’est dans ce contexte que la Ville de Châteauguay a soumis une demande de modification règlementaire», lit-on.

Dissidence au sein du conseil

Le conseiller indépendant François Le Borgne y est allé d’un long plaidoyer pour signifier son indignation.

En l’absence du maire Pierre-Paul Routhier, c’est le pro-maire Michel Énault qui présidait la séance du 21 mai. Malgré les protestations de la foule entassée dans la salle, M. Énault a répété que le sujet, trop complexe, ne serait pas abordé pendant la séance. Mais qu’une consultation publique sera organisée dans les prochaines semaines pour informer convenablement la population sur cet enjeu.

Le conseiller indépendant François Le Borgne a tenté de ramener le sujet à l’ordre du jour en soumettant un nouveau point visant à annuler la résolution adoptée lors de la séance précédente. Mais le conseil a rejeté sa demande à six contre un. M. le Borgne y est allé d’un long plaidoyer pour signifier son indignation concernant cette décision qui a été prise, soutient-il, sans avoir eu accès à toutes les informations. «Le processus de vote auquel j’ai été confronté était inacceptable, voire immoral. Est-ce qu’on n’est pas en train d’épouser la cause adverse?» a-t-il entre autres exprimé.

Sujet sensible

Guy Turcotte, porte-parole de l’organisme SOS Fernand-Seguin.

La question de protection du corridor vert Châteauguay-Léry en est un sensible. Dès qu’une partie de cette zone forestière est touchée par un changement de zonage ou une demande de dérogation, il y a levée de boucliers. L’organisme SOS Fernand Séguin, dont la création, en 2008, est liée à la protection de ce même corridor, est très impliqué dans cette cause et appelle régulièrement à la mobilisation citoyenne. L’organisme est dirigé par Guy Turcotte, qui s’est présenté comme candidat à un poste de conseiller municipal dans l’équipe de l’ex-mairesse Nathalie Simon lors des élections de 2017.

Le maire tempère la situation

Le maire de Châteauguay, Pierre-Paul Routhier, a accordé une entrevue au Journal à son retour de vacances, le 24 mai. Il a réfuté les allégations avancées par Radio-Canada concernant un projet de complexe de baseball dans la zone verte. «La Ville étudie bel et bien ce projet, mais celui-ci n’est pas prévu dans la zone protégée du corridor vert» a-t-il assuré. Concernant la demande adressée à la MRC pour assouplir les règles dans les zones de «conservation viable», M. Routhier prétend qu’il s’agit seulement d’une «opportunité prise par la Ville» pour répondre à l’appel de suggestions lancé par la MRC. «C’est pour avoir une plus grande flexibilité», a-t-il indiqué, en soutenant qu’aucun projet de développement résidentiel n’était prévu pour l’instant. Il a par ailleurs ajouté que, contrairement à ce qui était expliqué dans le communiqué émis par la Ville le 17 mai, cette demande n’est pas liée aux poursuites intentées par des propriétaires de terrains situés dans cette zone.

  • Les zones concernées:
Les zones du corridor vert qui pourraient être affectées par les changements proposées.

Les terrains boisés touchés par ces possibles changements se situent «dans les secteurs du boulevard René-Lévesque et Brisebois, de la rue Bourdon et du Carré Saint-Denis. Et au bout de la rue Lionel-Groulx et du boulevard Rousseau», a mentionné le maire Pierre-Paul Routhier le 15 avril.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Jduc Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Jduc
Guest
Jduc

Monsieur le Maire. Combien en dollar ou en cadeau du pied carré allez-vous peut-être recevoir lorsque les entrepreneurs vont avoir l’autorisation de construire. Je ne comprend pas la décision des conseillers qui ont voté pour la résolution. Eux aussi auront droit à leur récompense. Vous devriez faire un sondage auprès de vos citoyens. Je suis convaincu que vos chances d’être réélu seront difficiles. M. Deschamps conseiller vous êtes bien tranquille, c’est pas dans vos habitudes, réveillez-vous monsieur. J’espère que la MRC de Roussillon ne tombera pas dans le panneau. Vous devriez voir tous les bois qui ont été détruit depuis… Lire la suite »