Actualités

Les producteurs de lait se montrent généreux

le mardi 29 novembre 2022
Modifié à 9 h 16 min le 29 novembre 2022
Par Mario Pitre

mpitre@gravitemedia.com

(Photo gracieuseté)

Les Producteurs de lait de Montérégie-Ouest (PLMO) et ceux de Montérégie-Est (PLME) ont remis un don de 9500 $ à l’organisme Au Coeur des Familles Agricoles (ACFA) pour le fond de maintien des travailleurs de rang en Montérégie.

Réunis le 16 novembre dernier, dans le cadre des Journées de réflexion des Producteurs de lait du Québec, les producteurs laitiers montérégiens ont profité de l’occasion pour remettre officiellement à l’ACFA la totalité des profits amassés, le 20 août dernier, lors de Lait’vénement social 2022, un souper-spectacle qui a permis de réunir plus de 325 productrices et producteurs de lait à la Ferme Roystein à Saint-Alexandre.

« Les PLMO ET PLME sont heureux de contribuer au bien-être psychologique de nos productrices et producteurs en Montérégie. Nous croyons qu’être entouré par les membres de notre famille et nos amis est essentiel à notre équilibre. Lorsque certains événements de la vie bousculent cet équilibre, il est important de pouvoir se tourner vers les ressources spécialisées que nous offrent les travailleurs de rang de l’ACFA », affirme Peter Strebel, producteur de lait et président des Producteurs de lait de Montérégie-Ouest.

Le concept de travailleur de rang a été développé à travers l’organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA). «À l’instar du travailleur de rue, le travailleur de rang (TR) a pour rôle d'entrer en relation avec les personnes isolées là où elles sont… Grâce à une approche éducative et préventive, le TR favorise le développement des compétences personnelles et sociales de chacun, contrant l’apparition de problèmes tels l’isolement, la dépression, la toxicomanie, la violence…», peut-on lire sur le site web de l’organisme.

Ce besoin est né d’un contexte où Santé Québec rapporte une hausse alarmante du taux de détresse psychologique des travailleurs agricoles depuis les 10 dernières années. En fait, il a plus que doublé en cinq ans. Selon une étude de Santé Canada, le taux de suicide chez les agriculteurs du Québec est deux fois plus élevé que chez la population en général.

Cela s’explique du fait que « de nombreux facteurs sont venus alourdir la tâche des familles agricoles…, explique l’ACFAS. Aux changements climatiques, aux contraintes de réglementations toujours plus rigoureuses, à la vive concurrence des marchés mondiaux et à de multiples autres impondérables se sont ajoutés la rareté de la main-d’œuvre, l’arrivée en force de la technologie, le surendettement.»

Les Producteurs de lait de Montérégie-Est représentent 494 et de Montérégie-Ouest 359 entreprises agricoles familiales fières de déployer les efforts pour produire quotidiennement du lait d’une qualité exceptionnelle.