Hockey
Actualités

Loïck Daigle parade la Coupe du Président à Châteauguay

vendredi le 09 juillet 2021
Modifié à 0 h 00 min le 10 juillet 2021
Par Yanick Michaud

Le jeune joueur de centre originaire de Châteauguay, Loïck Daigle a pu soulever la Coupe du Président à l’issue du sacre des Tigres de Victoriaville dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. (Photo : Le Soleil -Denis Germain)

Loïck Daigle de Châteauguay a eu la chance de remporter la Coupe du Président, emblème suprême de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

À l’issue de la dernière saison, le membre des Tigres de Victoriaville a célébré la conquête avec ses coéquipiers. « Ça n’a pas été une année facile. Il y a eu beaucoup d’adversité. Avec la pandémie et tout. Mais de voir tout ce qu’on a pu accomplir malgré tout ça, on est fiers », mentionne l’athlète qui sera de retour avec la formation du Centre-du-Québec pour évoluer à ses 19 ans.

Seul bémol dans cette consécration, le jeune attaquant n’a pu aider ses confrères pendant les éliminatoires. « Je me suis cassé le péroné juste avant les séries. Je n’ai pas pu participer. Mais aussitôt que ça a été terminé, je me suis dit que ça suffisait les vacances. Je m’entraîne de cinq à six fois par semaine. En gym et sur la glace. Pour récupérer rapidement et être prêt pour la prochaine saison », explique l’ancien joueur des Grenadiers de Châteauguay de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Une saison prometteuse

La réadaptation va bien cependant selon le jeune homme de cinq pieds neuf pouces et 163 livres. « Ça a bien repris. La blessure est complètement rétablie. Mais je suis en réadaptation pour la mobilité de ma cheville », lance Loïck Daigle qui a trouvé difficile mentalement de ne pouvoir s’aligner avec ses coéquipiers. « J’étais en béquille dans l’aréna et j’encourageais comme je pouvais. Mais ça m’a donné de l’inspiration pour l’an prochain. »

D’ailleurs, il croit que les Tigres ont appris comment gagner au cours de la dernière campagne. « Nous ne retombons pas complètement en reconstruction. On garde un bon noyau avec plusieurs gars qui ont de la vitesse. De la rapidité. Qui savent maintenant ce que c’est de gagner », affirme le joueur de centre qui a paradé avec le trophée des Champions de la LHJMQ jeudi soir au resto-bar Le BLVD Bar & Grill à Châteauguay. « J’ai rencontré bien des gens et c’était super. »

Une inspiration

Il a été impossible de s’entretenir avec le hockeyeur sans parler du parcours en séries du Canadien et de l’ancien porte-couleurs des Tigres, Phillip Danault. Originaire de Victoriaville. « Le Canadien, c’est vraiment une fierté. Et peu importe le niveau dans lequel tu joues, de gagner c’est valorisant. Ce doit être crève-cœur pour eux. Mais ils ont montré beaucoup de caractère et aussi qu’ils étaient une équipe formée pour les séries. Comme nous. On a eu des hauts et des bas dans la saison. Mais quand ça a compté, on a montré de quoi nous étions capables », conclut celui qui s’apprêtait à aller s’entraîner après l’entrevue.

Il saute sur la glace avec un coéquipier, Brooklyn Kalmikov et des anciens de son équipe d’André-Laurendeau au moins une fois par semaine. « Question de garder la shape », rigole le sympathique athlète.
 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous