Plus de courtoisie réclamée envers les élèves au volant

Par Michel Thibault
Plus de courtoisie réclamée envers les élèves au volant
Jean-François Bélanger (Photo : Andrew Clark)

La collision frontale qui a fait trois blessés graves à Mercier, le 18 juin, dont un garçon de 10 ans toujours hospitalisé, possiblement causée par un texto, a fait vivement réagir une enseignante en conduite automobile.

«Je passe 40 heures par semaine sur la route. Je vois souvent des gens texter au volant, c’est incroyable. C’est dur de passer le message», déplore Sylvie *. Des conducteurs n’hésitent pas à manipuler le clavier de leur téléphone devant des élèves au volant, dénonce-t-elle. «C’est un manque de respect extrême», lance l’instructrice, qui préfère garder l’anonymat. Et, au-delà des textos, bien des usagers ne facilitent pas les premiers pas sur la route. Sylvie dénonce le comportement discourtois et souvent illégal de plusieurs envers ceux qui apprennent à conduire. Un constat que fait également Jean-François Bélanger, directeur pédagogique chez Tecnic, qui encadre près d’une centaine d’instructeurs et de moniteurs répartis dans 26 bureaux.

Stressant pour les élèves

Sylvie dénonce le comportement de plusieurs usagers qui commettent des infractions sous les yeux des élèves au volant, comme les talonner et les dépasser alors qu’ils respectent la loi. «Les gens ne donnent absolument pas l’exemple. Tu veux suivre les règles mais tu te fais pousser à aller plus vite», s’insurge-t-elle.

Beaucoup de conducteurs n’hésitent pas à suivre de près les auto-écoles et à les dépasser illégalement, confirme Jean-François Bélanger. «Les moniteurs nous en parlent. C’est une problématique. C’est super préoccupant », fait-il part. Agissant comme instructeur, il a déjà vu un camion dépasser son auto école dans une montée alors que ce n’était pas possible de voir si un autre véhicule venait en face. «Si on a le malheur de rouler 70 dans une zone de 70, on peut se faire doubler dans une courbe, sur une ligne pleine. Les gens prennent des risques», dit-il.

(Photo Andrew Clark)

En plus de ne pas montrer l’exemple et d’être dangereux, ces comportements n’aident pas les apprentis à développer leurs compétences. «Quand les élèves se font coller, le niveau de stress augmente. Ils sont moins concentrés. Notre travail, c’est d’instaurer la confiance et les gens ne nous aident pas à la développer», affirme Jean-François Bélanger. Il lui est arrivé, raconte-t-il, de sortir la main de la voiture pour pointer le dôme «Auto école» à l’intention d’un automobiliste impatient. «L’élève apprend, c’est normal. Il faut être conciliant. Il faut que les gens soient plus ouverts d’esprit», plaide-t-il.

Limites de vitesse

Les instructeurs de conduite automobile doivent composer avec une problématique particulière : les limites de vitesse. «Plusieurs élèves nous disent qu’ils peuvent rouler 10 ou 15 km/h de plus et qu’ils n’auront pas de contravention. Nous, on enseigne à respecter les limites du Code de la sécurité routière», observe Sylvie.

«Les jeunes posent beaucoup de questions jusqu’où ils peuvent aller. À l’extérieur, avec leurs parents, c’est ce qui est véhiculé dans les normes sociales (que la «vraie limite» est supérieure à celle sur le panneau)», mentionne M. Bélanger.

Intolérance

Certains n’aiment pas que des élèves apprennent à faire un stationnement en parallèle à côté de leur voiture immobile dans la rue. Et ils le font savoir. Des citoyens demandent à l’instructeur d’aller ailleurs et il arrive même que des gens enlèvent leur automobile, rapporte M. Bélanger. Un centre commercial de la Rive-Sud a même interdit aux auto-écoles de pratiquer dans son stationnement, mentionne-t-il.

Avec un élève au volant, Jean-François Bélanger conseille

– Soyez courtois

– Mettez vous à la place de la personne qui débute

– Gardez vos distances

–  Ne pas klaxonner en cas de fausse manœuvre

–  Soyez conciliant

 

*nom fictif

 

 

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lecomte Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Lecomte
Guest
Lecomte

Merci de partager cela! Je suis moniteur et combien de fois j’ai montré le panneau de toit! Combien de fois j’ai du expliqué que l’élève apprend et je leurs demandes comment ils réagiraient si qq faisait comme eux si c’était leurs enfants qui apprenait a conduire? Ça les fais réfléchir ! Une fois a un stop, on se fais rentrer dedans et nous nous sommes fais insulté car nous nous étions arrêter, en gros le griller !!! Bref, ce métier est dure, très dure car quand on vois tout ces comportements et que l’on enseigne ,il est difficile de rester… Lire la suite »