Une autre plainte non fondée pour un individu «suspect» près d’une école

Une autre plainte non fondée pour un individu «suspect» près d’une école

La police de Mercier.

Les parents de l’école Saint-René ont reçu mercredi une lettre avec la mention «Individu suspect près de l’école». Alertée, la police de Mercier a conclu que la plainte était non fondée. C’est la troisième fois en peu de temps que ce scénario se produit.

Le message de la direction de l’école indiquait que «deux jeunes ont été abordés par un individu à bord de son véhicule […] le Service de police de Mercier est au courant de la situation».

«C’est le cas d’une incompréhension entre un bon Samaritain et un enfant qui a appliqué les règles de sécurité», a affirmé Vincent Lanctôt, directeur des communications à la Ville de Mercier.

L’incident s’est produit en fin d’après-midi le 6 novembre à la sortie des classes sur la rue du Parc.

Un automobiliste a demandé à un enfant si tout allait bien alors que ce dernier circulait de manière inhabituelle et qu’il avait l’air en difficulté. L’enfant a signalé le geste à des adultes, qui ont appelé la police.

Les policiers ont retrouvé l’homme concerné et l’ont interrogé. La police a confirmé dans un communiqué que «ce dernier n’avait aucune intention malicieuse. Il semble que l’enfant ait eu peur d’avoir été abordé par un inconnu».

Le Service de police de la Ville de Mercier a toutefois tenu à donner quelques conseils en matière de sécurité.

Par exemple, les policiers suggèrent aux parents d’encourager les enfants à jouer dehors et à se déplacer avec des amis, de toujours prendre le même chemin s’ils reviennent seuls de l’école ou encore d’identifier des endroits sécuritaires où ils peuvent aller en cas de besoin.

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Michel bergevin Recent comment authors
Michel bergevin
Invité
Michel bergevin

Hé on vit dans cette époque. Moi je me déplace à vélo dans Châteauguay, et combien de fois je vois des ti-culs avec leur monitrice de garderie, tous attachés les uns aux autres. Je les trouve tellement mignon que j’ai juste envie de les saluer. Mais je me contente de les observer subrepticement et souvent un d’eux va me faire un ‘hello’ auquel je répond toujours.