Une maison détruite par un incendie à Châteauguay

Par Valérie Lessard
Une maison détruite par un incendie à Châteauguay
Un enquêteur du service incendie de Châteauguay est sur place. (Photo : Valérie Lessard)

La résidence située au 100, rue Watt à Châteauguay a été complètement détruite par les flammes en matinée le mercredi 19 février. Une enquête du service incendie de Châteauguay tentera de déterminer la cause de l’incendie.

C’est la résidente de la maison qui a contacté les services d’urgence vers 10 h 30 après avoir constaté que de la fumée sortait du système de ventilation. «Elle a évacué rapidement son domicile et elle n’a pas été blessée», mentionne le chef aux opérations de la caserne de Châteauguay Luc Bouchard. La dame a été prise en charge par l’Unité communautaire des mesures d’urgence et des proches se sont déplacés sur les lieux pour la soutenir.

À l’arrivée des pompiers, de la fumée noire était visible. L’incendie aurait pris naissance au sous-sol. Les dommages dans la maison sont importants.

À un certain moment, les pompiers qui combattaient le feu  à l’intérieur de la résidence ont dû évacuer. «Une de mes équipes a dû sortir par la fenêtre car le plancher du rez-de-chaussée était en train de céder, explique M. Bouchard.  Les sapeurs sont ensuite passés en mode défensif, c’est-à-dire qu’ils ont combattu l’incendie à l’extérieur de la maison, par mesure de sécurité pour les pompiers.

L’incendie a été maîtrisé en deux heures.  Un pompier a eu une «petite brûlure au visage» lorsqu’il est entré dans la maison parce que la chaleur était particulièrement dense au sous-sol. Il a été traité sur place et a pu continuer son travail, précise M. Bouchard.

Les services incendies de Beauharnois et de La Prairie ont donné un coup de main à leurs collègues châteauguois pendant la durée de l’intervention. Des pompiers de  Saint-Constant s’étaient déplacés à Châteauguay pour couvrir les territoires de Châteauguay et Saint-Isidore.

Les sapeurs de Saint-Constant ont d’ailleurs répondu à plusieurs appels d’accidents en raison des conditions routières difficiles. Ils sont également intervenus à l’école Gabrielle-Roy, située à 850 mètres du feu de la rue Watt. L’établissement a été évacué vers 11 h 30 en raison d’une odeur de fumée. Après vérifications des pompiers, l’odeur provenait du brasier voisin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de