Aide financière de 100 000 $ à la Maison des enfants Marie-Rose à Beauharnois

Par Michel Thibault
Aide financière de 100 000 $ à la Maison des enfants Marie-Rose à Beauharnois
(Photo : Pixabay)

Le rêve de la Maison des enfants Marie-Rose d’emménager dans l’ancien Manoir Ellice vacant à Beauharnois progresse vers du concret.

Le gouvernement du Québec a accordé une aide financière de 100 000 $ à l’organisme. « Je tiens à souligner le travail colossal réalisé chaque jour par les personnes travaillant à La maison des enfants Marie-Rose, qui favorise directement la persévérance scolaire et la réussite éducative. Grâce à leur dévouement, à leur détermination et à leur engagement, des centaines de jeunes peuvent compter sur un soutien de plus dans leur chemin vers la réussite. Merci d’améliorer la vie de ces jeunes! » indique Claude Reid, député de Beauharnois, dans un communiqué annonçant l’octroi, le 20 mars.

La contribution reconnaît en quelque sorte les efforts de l’organisme et du milieu qui le soutient. «L’aide financière accordée dans le cadre du programme Placement Réussite correspond à une contrepartie ajoutée au montant recueilli lors de collectes de fonds effectuées par l’organisme de bienfaisance enregistré auprès de particuliers, de sociétés ou de fondations privées», détaille le communiqué.

Soutien de la Ville

«Ce projet-là avance très bien. On est tout près d’un aboutissement», a affirmé de son côté le maire Bruno Tremblay lors de l’assemblée publique de février du conseil municipal de Beauharnois. Les élus ont alors approuvé la création d’un lot distinct pour l’ancien Manoir Ellice et une dérogation mineure. Des gestes en vue d’accorder un bail emphytéotique de 50 ans à la Maison des enfants Marie-Rose. Ce qui lui permettra de contracter un prêt hypothécaire pour compléter les rénovations de l’immeuble datant de 1852. À cet endroit, l’organisme disposera de plus d’espace pour répondre à la demande des jeunes de 3 à 12 ans. Celui-ci offre du soutien aux enfants à travers l’art et la musique. Ses locaux actuels adjacents au Manoir Ellice ne lui permettent pas d’accueillir tous les intéressés. «Nous sommes victimes de notre propre succès. Nous devons systématiquement refuser des inscriptions depuis 2011, faute d’espace dans les locaux actuels», indique l’organisme sur son site internet.
Celui-ci souhaite que le Manoir Ellice devienne un lieu culturel pour l’ensemble de la population.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de