Châteauguay: où vont les matières déposées à l’écocentre?

Par Patricia Blackburn
Châteauguay: où vont les matières déposées à l’écocentre?
Un conteneur de Mélimax dans un écocentre. (Photo : Michel Thibault)

On peut se donner bonne conscience en allant porter différentes matières à l’écocentre pour qu’elles soient revalorisées. Mais sait-on vraiment où elles vont ensuite?  Le Journal a posé la question à la Ville de Châteauguay. 

 «Dès qu’elles sont déposées à l’écocentre, lematières deviennent la propriété de Mélimax (l’entreprise qui détient actuellement le contrat de gestion de l’écocentre pour la Ville)», précise le maire de Châteauguay, Pierre-Paul Routhier. Toutefoisle contrat signé entre la Ville et Mélimax stipule que l’entreprise est tenue de se conformer à la loi municipale (et celles des autres paliers de gouvernement) en matière d’environnement. L’entreprise doit aussi garder les preuves de livraison des matières aux lieux d’élimination ou de revalorisation prévus», ajoute-t-il. 

Liste des lieux de valorisation 

À ce titre, Mélimax fournit à la Ville une liste des sites où sont redirigés les différents types de matières qui sont déposées par les citoyens (voir le tableau plus bas). L’entreprise doit également conserver les preuves de livraison et de traitement de ces matières aux endroits indiqués. Des preuves que «la Ville peut demander au besoin», spécifie M. Routhier. 

Or, aucune preuve du genre n’a été demandée à Mélimax par la Ville jusqu’ici, admet-il. «On a une petite idée de ce qui est déposé à l’écocentre chaque semaine, grâce à un rapport de masse que l’entreprise nous fournit. Mais est-ce qu’on a la capacité d’aller chercher cette information-là (l’endroit où elles sont acheminées par la suite) sur une base régulière ? Pour l’instant, on ne la demande pas. Mais partout dans le contrat, on demande que ce soit recyclé» argumente-t-il. 

Liste des endroits où sont redirigées les matières déposées à l’écocentre

(Source: Ville de Châteauguay/Mélimax (filière de récupération de l’écocentre 2018-2019)

À lire aussi:

Châteauguay doit trouver une autre option pour son écocentre

Récupérer dans les règles de l’art coûte cher

Châteauguay n’a pas d’autres alternatives pour son écocentre

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de