Mélimax banni des contrats publics: Châteauguay doit trouver une autre option pour son écocentre

Par Patricia Blackburn
Mélimax banni des contrats publics: Châteauguay doit trouver une autre option pour son écocentre
L'écocentre de Châteauguay, boulevard Industriel. (Photo : (Patricia Blackburn))

La Ville de Châteauguay a jusqu’au 10 juin pour trouver une autre option pour son service d’écocentre, qui est, pour l’heure, assumé par l’entreprise Mélimax. 

 Directrice des communications de la Ville, Marie-Claude Tremblay indique que différentes options sont actuellement analysées. «La Ville a d’ailleurs publié deux avis d’intention au sujet des services en question (fourniture d’un service d’écocentre et fourniture d’un service de transport, de récupération et de valorisation de matière résiduelle)», mentionne-t-elle. 

Châteauguay avait demandé au ministère des Affaires municipales l’autorisation de poursuivre le contrat de gestion de son écocentre avec l’entreprise Mélimax. Ce, malgré l’inscription de celle-ci au registre des entreprises non admissibles aux contrats publics de l’Autorité des marchés financiers en janvier 2019. La demande a été refusée, mais le Ministère a donné 90 jours supplémentaires à la Ville pour se trouver un nouveau fournisseur. 

À lire sur le même sujet :

Où vont les matières déposées à l’écocentre ?

Récupérer dans les règles de l’art coûte cher

Tentative de garder ses contrats par un moyen détourné

Châteauguay n’a pas d’autres alternatives pour son écocentre

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de