Complexe aquatique en retard et plus cher que prévu

Par Michel Thibault
Complexe aquatique en retard et plus cher que prévu
Le chantier du complexe aquatique à Beauharnois. (Photo : (Le Soleil de Châteauguay- Michel Thibault))

La construction du complexe aquatique à Beauharnois résultant d’un partenariat avec la Ville de Châteauguay a pris plusieurs mois de retard et coûtera plus cher que prévu.

En novembre 2016, l’ancien maire de Beauharnois Claude Haineault indiquait que l’installation ouvrirait en juin 2017. À une journée de juin 2018, les travaux ne sont toujours pas complétés.

«Nous allons ouvrir les bassins à la fin juin mais c’est sûr que les bâtiments avec les vestiaires et les douches intérieures ne seront pas prêts», a fait part le maire Bruno Tremblay en entrevue au Soleil de Châteauguay le 28 mai.

Les usagers n’auront pas à enfiler leur maillot dans leur auto ou cachés derrière une grande serviette. «Il y aura un endroit pour se changer à l’aréna à proximité ou dans une unité mobile», a assuré le maire de Beauharnois en poste depuis novembre.

Facture plus salée

Concernant la facture, le coût total était estimé à 7,5 M $. «C’est clair qu’on va dépasser de plusieurs centaines de milliers de dollars», a indiqué Bruno Tremblay. Toutes les factures ne sont pas encore comptabilisées, a-t-il spécifié. Et cet excédent sera assumé uniquement par la Ville de Beauharnois. En vertu de l’entente qui lie les deux municipalités, Châteauguay et Beauharnois réalisent ensemble le complexe aquatique et trois autres infrastructures de loisir en payant en fonction de leur population, soit 80 % pour Châteauguay et 20 % pour Beauharnois. L’enveloppe est fermée, c’est-à-dire que Beauharnois ne peut exiger davantage de Châteauguay, a laissé entendre le maire Tremblay.

Gestion problématique

À ses yeux, les délais et les dépassements de coût découlent de la décision de la Ville de gérer et réaliser elle-même le complexe aquatique. «Ce mode de gestion ne sera pas répété par la Ville. Je suis en faveur de réaliser les travaux à l’interne mais pour la gestion de chantier, on n’a pas l’ensemble de l’expertise que ça requiert», a affirmé Bruno Tremblay. Les coûts et les temps ont été sous-évalués, a-t-il déploré. «Par exemple, au niveau de la maçonnerie, on avait estimé trois semaines de travaux et on est rendus à 12 semaines», a-t-il illustré.

Le maire a mentionné qu’il consacrait de nombreuses heures à l’analyse du dossier. «On va en venir à bout. On est en mode solutions», a-t-il conclu.

Un sportplex en construction à Châteauguay ainsi qu’une base de plein air et un complexe aquatique intérieur projetés dans une deuxième phase figurent aussi dans les plans communs des deux municipalités qui ont créé la Régie intermunicipale Sports et loisirs Beau-Château pour les réaliser.

À lire aussi : Le complexe aquatique en construction à Beauharnois fait des vagues

 

Le chantier en images

Beauharnois enclenche les travaux du complexe aquatique

506 000 $ pour préparer les plans et devis

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de