Un camion emboutit un autobus scolaire sur la route 138

Par Valérie Lessard
Un camion emboutit un autobus scolaire sur la route 138
(Photo : Gracieuseté)

Un poids lourd a embouti un autobus scolaire qui s’apprêtait à embarquer un enfant sur le boulevard Saint-Jean-Baptiste, route 138, à Mercier à 7h50 ce vendredi 8 novembre. Personne n’a été blessé.

Selon le directeur du service incendie de Mercier, Eric Steingue, les deux véhicules roulaient en direction de Sainte-Martine. L’autobus scolaire s’était immobilisé à la hauteur du 1357, boulevard Saint-Jean-Baptiste en vue d’embarquer un enfant.  «Il n’y avait pas d’autres enfants à bord de l’autobus au moment de l’accident», indique-t-il.

Les conducteurs des deux véhicules et l’enfant n’ont pas subi de blessures.

Les pompiers et les policiers de Mercier sont intervenus sur les lieux. La circulation s’est faite en alternance pendant la durée d’intervention des services d’urgence.

L’accident est survenu au même endroit que la collision frontale qui a coûté la vie à trois personnes au mois d’octobre.

Cette incident s’ajoute aux six collisions survenu sur ce tronçon routier ces derniers mois. Le dernier avait eu lieu la veille, du côté de Sainte-Martine.

À lire aussi :

Collision frontale entre un camion et une voiture à Sainte-Martine 

5 collisions en 15 mois sur la route 138 

Route 138: Moins d’accidents que sur des routes comparables selon le MTQ

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Daniel Gendron Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Daniel Gendron
Guest
Daniel Gendron

Il y en avais moins avant qu’ils modifient la limite! Dans ce secteur c’est 50 et pas loin après, ça change pour 70 pour ensuite encore changer pour 90. C’est comme avant mais ils ont raccourcie la zone 70 pour la mettre à 50. Je vois que ça ne plait pas à certains automobilistes qui réagissent mal au changement. Ils mettent de la pression à ceux qui tentent de respecter les nouvelles limites. À chaque fois que je passe dans ce coin, j’en ai plusieurs, collés à mon par-choque, qui ne se peut plus de devoir endurer cette situation. Mais… Lire la suite »