Une année de plaisir pour des hockeyeuses de 15 à 59 ans

Une année de plaisir pour des hockeyeuses de 15 à 59 ans

Crédit photo : Simon Deschamps

Tout l’hiver, dans une ambiance amicale et pour le plaisir, 22 hockeyeuses se donnaient rendez-vous tous les mercredis soir à l’aréna André-Richard à Beauharnois.

La ligue de hockey des BellesHarnoises c’est l’initiative de Virginie Hockers et sa conjointe Stéphanie Moreau. Les deux femmes sont bien fières de cette première ligue féminine récréative officielle dans leur ville et de l’appui de la municipalité.

« On habite à un jet de pierre de l’aréna, on ne pouvait pas ne pas jouer ici », a raconté Mme Hockers.

C’est par l’entremise de Facebook que le recrutement des joueuses s’est fait. Leur profil est très hétéroclite. Elles sont âgées de 15 à 59 ans. Un seul garçon est admis. L’arbitre, qui est le fils d’une des joueuses.

Virginie Hockers et Stéphanie Moreau, les instigatrices de la ligue des BellesHarnoises. Photo: Simon Deschamps)

« Je ne savais pas jouer au hockey il y a 10 ans. C’est Stéphanie qui m’a initiée et je suis tombée en amour avec ce sport. On a voulu donner l’occasion à d’autres filles de le pratiquer », a poursuivi Mme Hockers. « Il y a des filles qui ont joint notre ligue, qui ne savaient même pas quel équipement il fallait pour jouer.»

Les joueuses arrivaient à l’aréna à 20h30, une heure avant la partie, pour socialiser. Des amitiés se sont tissées.

« On ne se connaissait même pas et maintenant on se voit à l’extérieur de nos parties de hockey. On a beaucoup de plaisir ensemble », a mentionné Mme Moreau.

La saison s’est amorcée en septembre et s’est terminée à la fin du mois d’avril. Une expérience qui a satisfait les deux instigatrices des BellesHarnoises. Elles ont déjà hâte de sauter à nouveau sur la patinoire pour une deuxième saison l’automne prochain.

Il est intéressant de noter que le nom de la ligue des BellesHarnoises fait référence à la féminisation du nom de la ville de Beauharnois.

Précarité du hockey féminin

Invitées à réagir à la fin des activités des Canadiennes de Montréal et de la Ligue canadienne de hockey féminin annoncée à la fin mars, les instigatrices de la ligue récréative des BellesHarnoises étaient désappointées.

« On est super déçues. On était emballée par les Canadiennes. C’est certainement une question d’argent», a fait remarquer Virginia Hockers. « Certaines de nos jeunes joueuses qui ont commencé à jouer avec nous avaient un but, jouer pour les Canadiennes un jour. C’est dommage pour le hockey féminin », ajoute Stéphanie Moreau.

Commenter cet article

avatar